VIII. Au-delà d’Uranus

Si vous avez manqué les dernières aventures de Vick et Layla, retrouvez-les ici ! Je vous invite à consulter “Mon curieux défi” si vous souhaitez découvrir cette aventure depuis le début.

Un monde parallèle

Titan grossit à vue d’œil et nos voyageurs arrivent bientôt sur l’orbite de l’imposante lune de Saturne. Le vaisseau continue son chemin et pénètre l’épaisse atmosphère dorée camouflant la surface de l’astre. Les turbulences de la haute couche de gaz bousculent le petit équipage agrippé à leur siège et tandis que la navette perd de l’altitude, les bourrasques cèdent aux sifflements de l’air glissant sur le fuselage marqué par l’usure. Les lourds nuages s’ouvrent à quelques kilomètres du sol révélant un paysage familier. Chaînes montagneuses, dunes de sables fins ainsi que d’immenses lacs et de mers s’étendent à perte de vue, inondés d’une douce lumière crépusculaire.

– Mis à part cette couleur dorée, ce paysage ressemble étrangement à celui de la Terre. L’air est-il respirable ici ?
– Pas pour nous ma puce, car cette atmosphère dense contient principalement de l’azote, comme sur Terre, et du méthane tombant en pluie sur le sol poreux de Titan.
– C’est quoi du méthane papa ?
– Le gaz que tu utilises pour faire chauffer tes casseroles. Néanmoins, sur cette lune, les températures sont si basses qu’il se liquéfie et des averses de méthanes chutent des nuages.
– S’il fait aussi froid, pourquoi les lacs ne gèlent pas ?
– Parce-que ce n’est pas de l’eau, mais des mers et des lacs entiers de méthanes !
– Mais cela doit être dangereux ! La moindre étincelle pourrait faire exploser la lune entière !
– Aucun risque ma fille, car sans oxygène et avec des températures frôlant les -200°C, les chances pour que le méthane s’enflamme restent nulles.
– Il pleut depuis que nous sommes arrivés… Comment se fait-il que ses grosses gouttes tombent aussi lentement ?
– A cause de la gravité de Titan à peine plus faible que sur la Lune et de la densité de son atmosphère, le méthane tombe comme des flocons de neige. C’est une particularité assez amusante, car tu t’envolerais rien qu’en battant des bras s’ils étaient pourvus d’ailes.

Le vaisseau survole les massifs montagneux et les lacs puis disparaît dans les nuages opaques du satellite.

– Nous partons déjà ?
– Cette lune appartient à la fédération et son accès requiert un permis spécial. Seuls les survols sont autorisés et uniquement en zones vierges inoccupées par les industries.
– Pourquoi ça ?
– L’Etat garde jalousement les ressources de Titan, encore un point de vue politique et économique…
– Où allons-nous à présent ?
– Je t’emmène voir Uranus !

Sorti de l’atmosphère, l’appareil se volatilise dans l’espace d’un jet lumineux et rejoint la septième orbite du système.

Le dieu du Ciel

Uranus surgit brusquement au milieu des étoiles, revêtu de sa robe bleu ciel, quand quelque chose intrigue Layla.

– Pourquoi les anneaux se tiennent debout autour d’Uranus ?
– C’est à cause de l’axe de rotation quasiment incliné de la planète. Au lieu de tourner comme une toupie, à l’instar des autres planètes, celle-ci “roule” autour du Soleil. Son équateur se retrouve ainsi à la place des pôles et vice-versa.
– Mais pourquoi est-elle penchée ?
– C’est l’œuvre d’une gigantesque planète venue croiser la trajectoire de la géante de glace, déviant de plusieurs degrés son axe de rotation. La collision a engendré par la même occasion les anneaux que tu vois aujourd’hui.
– Uranus est faite de glace ?
– Non, pas exactement. Elle appartient à la catégorie des “géantes glacées” car la couche superposant le petit noyau solide est faite essentiellement de glace, accompagnée de méthane et d’ammoniac. Cependant, son atmosphère contient de l’hydrogène et de l’hélium, comme sur les autres planètes gazeuses.
– A quoi les jours ressemblent sur Uranus ?
– Ils sont divinement longs ! En 84 ans, la planète accomplit une révolution autour du Soleil. Donc un jour, comme une nuit, dure la moitié de l’année uranienne.
– D’où vient sa couleur bleue papa ?
– Du méthane ma puce. Il filtre les rayons du soleil en absorbant la lumière rouge. Ainsi, seulement le bleu parvient à réfléchir la surface.
– Combien de satellites comporte cette planète ? Y en a-t-il un comme Titan ?
– Non, dans tout le système solaire, Titan est le seul à posséder une réelle atmosphère. A l’image des autres planètes gazeuses, Uranus possède un nombre abondant de satellites naturels dont cinq plus importants nommés Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron.
– Toutes ces géantes gazeuses se ressemblent beaucoup !
– C’est vrai, et il nous en reste une à découvrir.
– Oui, Neptune. Mais Pluton alors ?
– Cette petite dernière fut classée dans la catégorie des “planètes naines” lorsque les observateurs se rendirent compte de son faible champ gravitationnel.
– Quels critères définissent une planète alors ?
– Et bien pour appartenir à cette catégorie, il faut que l’astre soit en orbite autour de son étoile, qu’il soit sphérique et être assez massif pour obtenir une force gravitationnelle lui permettant d’attirer tous les petits débris sur son orbite. Pluton répond seulement aux deux premiers critères.
– Bon, alors en route vers Neptune papa !
– Très bien petit chef !

Vick et Layla s’apprêtent à repartir mais, à bord du vaisseau, un bruit gagne leur attention.

L’appel du cosmos

– Papa, tu entends ?
– Augmente le son s’il te plaît Layla !

Dans le silence de l’espace, un bruit étrange crépite timidement dans les haut-parleurs de la cabine.

– On dirait le même signal que celui capté sur Mercure. Je dois l’enregistrer !

Vick tente alors de régler la radio sur la fréquence adéquate mais l’émission s’intensifie avant même que le commandant n’agisse. Il actionne ensuite l’enregistreur de bord et tend attentivement l’oreille. Des échos inquiétants semblent émerger des profondeurs du cosmos et le petit équipage reconnaît clairement les sons de cliquetis et de gargouillements incessants perçus auparavant.

– Cela ne fait aucun doute, cette émission est produite par quelqu’un ou quelque chose… qui se rapproche de plus en plus…
– Comment peux-tu en être certain ?
– C’est un signal artificiel et son intensité ne cesse de croître, la source doit certainement se trouver non loin des limites de notre système. Il faudrait…

Un grincement strident de ferraille raclant le sol accompagné de parasites forme un vacarme assourdissant, transperçant les tympans de nos voyageurs quand tout à coup, le silence… Plus aucun bruit. La radio se coupe et le vaisseau s’éteint. Le commandant et sa fille se retrouvent plongés dans l’obscurité de l’espace, immobilisés dans le vide sous le regard de la planète Uranus.

– Papa…

Le commandant fronce les sourcils d’un air inquiet mais décide de rassurer Layla.

– Ce n’est rien, sûrement une surcharge du générateur. Je vais relancer le système.

Un instant plus tard, la navette redémarre et l’intérieur de l’habitacle s’illumine à nouveau.

– Mettons-nous au travail. Ma puce, transfères l’enregistrement dans l’ordinateur de bord.
– Que vas-tu faire ?
– Je vais essayer de décrypter ce signal. Qui sait, peut-être trouverons-nous quelque chose d’intéressant.

Vick prend possession du clavier de commande et lance le programme de décryptage. A mesure que la bande-son se déroule, des symboles apparaissent sur l’écran de contrôle du cockpit.

– A ton avis papa, qu’est-ce que ça représente ?
– Cela ressemble fort à une carte, ou plutôt des coordonnées… Difficile à dire en fait…
– Donc pour l’instant, tout ceci n’a aucun sens ?
– Il faut considérer que c’est un début.
– Mais un début à quoi ?
– Fais travailler ton imagination. Avec le peu d’informations que contient ce message, c’est la seule réponse que tu obtiendras… Poursuivons notre route et restons à l’écoute, notre patience sera peut-être récompensée.

Le vaisseau reprend de la vitesse puis continue son périple le menant toujours plus loin vers les confins de notre système solaire.


Naviguer vers le prochain épisode !

Vous souhaitez aller plus loin ? Je vous propose d’approfondir vos connaissances grâce aux liens d’articles ci-dessous :

– Le dieu du Ciel

– La géante glacée vue par Hubble

Vos impressions et vos commentaires seront les bienvenus en bas de cette page !

Citoyennes, citoyens, restez curieux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  •  
  • 9
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *