V. Vers le Soleil

Si vous avez manqué les dernières aventures de Vick et Layla, retrouvez-les ici ! Je vous invite à consulter “Mon curieux défi” si vous souhaitez découvrir cette aventure depuis le début.

Des choses étranges…

Vick franchit le seuil de porte et un pas après l’autre, se dirige vers l’avant du véhicule entravé. Il constate avec frayeur les dégâts subis par l’engin. Les deux énormes roues avant gauches ont été arrachés de leurs essieux en essuyant le choc. Celles-ci jonchant sur le sol à plusieurs mètres du tout-terrain, le commandant réalise la puissance de l’impact et la chance incroyable que leur intégrité soit intacte. Impuissant face à un tel désastre, il retourne à l’intérieur du véhicule.

– Alors papa, qu’est-il arrivé ?
– J’ai peut-être foulé une mine, ce qui me paraît improbable sur Mercure… Malheureusement nous sommes bloqués ici, notre véhicule se retrouve immobilisé.
– Qu’allons-nous faire papa ?
– Je vais tenter de contacter la colonie la plus proche, notre signal devrait leur parvenir sans difficulté.

A l’aide du bracelet terminal de sa combinaison, Vick envoie un message sur la fréquence de secours puis se met à la recherche d’un quelconque signal susceptible de les tirer d’affaire. Sur l’affichage holographique de son émetteur, le commandant glisse son index dans le vide afin de parcourir les différentes fréquences lorsqu’un son étrange vient parasiter ses recherches.

– Ce bruit est plutôt dérangeant…
– Ce sont de simples parasites Layla.
– C’est bizarre, j’ai comme l’impression d’entendre un gargouillement.
– Tu as raison, il s’agit plus que de simples interférences… J’ai beau changer de fréquence, le signal persiste. Vraiment étrange… Ecoute, le bruit s’intensifie !

Au fur et à mesure que Vick interagit avec la radio, le signal augmente et un son de plus en plus inquiétant retentit à l’intérieur du véhicule. Un bruit sinistre de grognements et de grincements accompagné de petits cliquetis parvient aux oreilles de nos voyageurs et un frisson parcours Layla de la tête aux pieds.

– Coupe la radio papa s’il te plaît, ces bruits ne me plaisent pas…
– Attends, laisse-moi écouter encore une minute. Ce signal semble provenir des confins du cosmos, c’est impressionnant !
– A quoi penses-tu ?
– Je n’en sais rien, en tout cas cela ne ressemble à aucune activité humaine. Il faudrait que je l’enregistre afin de pouvoir l’interpréter. Mince ! Je l’ai perdu !
– Ça me fait froid dans le dos… Je préfèrerais plutôt entendre les secours !
– Tu ne crois pas si bien dire, je reçois tout juste un appel.

Le bracelet émet un bip sonore et le commandant répond. La voix rassurante d’un homme leur indique que les secours seront bientôt sur place et demande à Vick de décocher une fusée de détresse afin de guider les sauveteurs jusqu’à eux.

Les murs de Mercure

Vick et Layla aperçoivent des éclairages se refléter sur une colline lorsque aussitôt, le premier véhicule secouriste apparaît. A leur venue, Vick établit un rapide débriefing de la situation et apprend que sa fille et lui se trouvent dans un ancien champ de mines, auparavant dédié à contrer les assauts de pilleurs. La petite équipe de sauveteurs s’assure du bon état de santé des voyageurs avant de les inviter à grimper à bord de leur engin. Un remorqueur attelle Exploreur puis le convoi se met en route. Sur le trajet, le pilote raconte à l’équipage la façon dont il est parvenu à capter le mystérieux signal durant l’attente de leur arrivée. Intrigué, un des hommes lui demande l’enregistrement de l’émission lorsque perplexe, fronce les sourcils en apprenant la tentative ratée du commandant. Quelques heures plus tard, la petite troupe parvient aux portes de l’immense base cachée derrière de vertigineux remparts.

– C’est gigantesque ici papa !
– Voici la colonie principale de Mercure ma fille.
– Cela valait le détour, nous sommes finalement chanceux !
– Si tu le vois comme ça…
– D’ailleurs, pourquoi avoir placé ces mines ? Les pirates attaquent pourtant avec leurs vaisseaux ?
– Oui, sauf lorsqu’une forteresse aussi dangereuse que celle-ci réduit en poussière n’importe quel intrus provenant du ciel. Un lieu très bien protégé et quasiment imprenable.

A l’approche de la muraille, deux puissants projecteurs illuminent le convoi et de colossales portes blindées dévoilent peu à peu d’imposants édifices anthracites, séparés par de vastes allées luisants sous l’éclairage de nombreux spots. A peine plus haut que les remparts, les toits des bâtiments accueillent les va-et-vient des navettes de transport des occupants et dans les artères de la colonie, hommes et machines circulent à tout va. L’équipe de secours se mêle au trafic et sillonne les rues de la base jusqu’au hangar des véhicules. Le remorqueur dépose Exploreur au sol et une équipe de mécaniciens prend l’appareil en charge. Vick remercie les secouristes déjà repartis et un colon les guide jusqu’au dortoir des visiteurs. 24 heures plus tard, un rover en parfait état leur est restitué.

– Tu risques de perdre tous tes crédits interstellaires papa à force de réparer sans cesse nos appareils…
– Ne t’en fais pas ma puce, ces hommes nous ont offert les réparations en guise de dédommagement. Récupère tes affaires, nous allons enfin pouvoir rentrer au vaisseau.
– Tout est prêt papa.
– Alors monte dans le véhicule et attends-moi, je vais dire au revoir aux mécaniciens.

Une dernière poignée de main et Vick embarque à son tour dans le rover flambant neuf. Il démarre le moteur et escorté par une sentinelle, gagne la sortie de la colonie. Le commandant entre les coordonnées de Curiosité et un holographe apparaît sur le tableau de bord indiquant le chemin à suivre jusqu’à la navette. Le tout-terrain de l’espace trace sa route dans l’immensité obscure des plaines mercuriennes et après quelques heures, atteint le petit avant-poste.

Service 24/7

Arrivé à la plateforme, Vick gare l’engin devant la passerelle du vaisseau et demande à sa fille d’actionner l’ouverture de la rampe. La grande plaque d’acier s’abaisse et le rover s’introduit à l’intérieur du sas. Le pilote coupe le moteur, tire le frein de parc et descend du véhicule. Layla remonte la porte puis son père déverrouille l’écoutille afin de remettre l’engin en soute. La procédure terminée, le petit équipage prend place au poste de pilotage et le commandant de bord démarre les réacteurs. Une fois autorisé à décoller, Curiosité quitte l’avant-poste et s’envole dans le vide spatial.

– Avant de repartir vers une autre planète ma fille, nous irons faire un tour du côté de notre étoile.
– Mais nous allons finir carbonisés !
– Nous resterons à une distance raisonnable bien évidemment, mais la coque thermique du vaisseau reste très résistante ne t’en fais pas.
– A combien de degrés monte la température proche du Soleil ?
– Près de la couronne solaire, que tu peux observer lors d’une éclipse sur Terre, la température atteint 2 millions de degrés.
– C’est énorme ! Comment peut-il être aussi chaud ?
– Notre étoile se compose principalement d’hydrogène, un gaz utilisé comme carburant dans les navettes spatiales par exemple. Au centre du Soleil, la pression devient si intense que l’hydrogène surchauffe et se transforme en hélium, un autre gaz que tu connais bien car les ballons de baudruches sont gonflés avec. Lors du changement de l’hydrogène en hélium appelé fusion, une importante quantité de chaleur et de lumière se dégagent.
– Cet hydrogène, que se passera-t-il lorsqu’il n’y en aura plus ?
– Dans la galaxie, nous trouvons plusieurs sortes d’étoiles. Notre Soleil est une naine jaune et lorsque tout l’hydrogène aura fusionné, ce sera au tour de l’hélium. Cette nouvelle fusion augmentera la taille de notre étoile qui engloutira lentement tout sur son passage, y compris la Terre, et deviendra une géante rouge.
– Nous aurons certainement quitté le système solaire depuis longtemps… Mais aujourd’hui, quelle taille fait-il ?
– Son diamètre fait 100 fois celui de la Terre. Toutes les planètes qui l’entourent paraissent comme des grains de sable à côté de lui et pourtant, notre étoile n’est rien comparée à celles que l’on trouve dans la Voie Lactée. Laisse-moi te le montrer de plus près.

Le vaisseau atteint enfin l’orbite de Mercure et le commandant enclenche le moteur quantique. Le champ de vision se déforme devant eux et la lumière grandissante de l’astre aveugle les petits yeux de la fillette. En quelques secondes seulement, la navette atteint sa destination et la chaleur intense émise par l’étoile pénètre dans la cabine.

– Il commence à faire une chaleur atroce ici !
– Je sais, mais tu devras patienter encore quelques minutes ma fille. Je dois remplir nos réservoirs ou nous appellerons une fois de plus les secours…
– Comment comptes-tu faire le plein ici ?
– Grâce à l’énergie dégagée par le Soleil Layla, il en produit plus en une seconde que toutes les centrales nucléaires de la Terre en un an. Ainsi, à l’aide d’un récupérateur de carburant, nous pouvons tirer parti de cette énergie. Vraiment très utile lors d’expéditions lointaines dans la galaxie !
– Les étoiles, des stations-service gratuites et illimitées…

Vick manœuvre prudemment l’appareil jusqu’à ce que l’écope récupère l’énergie délivrée par l’étoile. Afin de se protéger de la chaleur durant la procédure, le pilote oriente le ventre du vaisseau face au Soleil et coupe tous les systèmes inutiles.

– Tu peux retirer ton casque Layla si tu as trop chaud, mais penses à le remettre dès que nous partirons.
– Regarde papa, on dirait un arc de feu !
– C’est une éruption solaire ma puce, un jet d’énergie à la surface du Soleil. Lorsqu’elles se heurtent au champ magnétique de la Terre, des aurores boréales se forment.
– La surface du Soleil est-elle solide comme sur les autres planètes ?
– Une étoile est une boule de plasma, autrement dit du gaz chauffé à une température extrême. Si toutefois tu parvenais à résister à la chaleur, tu le traverserais comme un nuage. De plus, la gravité au sein de cet astre demeure 27 fois plus forte que sur Terre, tu pèserais plus d’une tonne… Voilà, les réservoirs sont pleins ! Remets ton casque Layla, nous partons.

Le commandant de bord rallume les systèmes du vaisseau et met le cap sur la prochaine planète. Le moteur de saut s’enclenche et d’un seul coup avale les milliers de kilomètres lorsque derrière eux, le Soleil s’éloigne rapidement.


Naviguer vers le prochain épisode !

Vous souhaitez aller plus loin ? Je vous propose d’approfondir vos connaissances grâce aux liens d’articles ci-dessous :

– Les éruptions solaires

– Notre étoile en chiffres

Vos impressions et vos commentaires seront les bienvenus en bas de cette page !

Citoyennes, citoyens, restez curieux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *