Comment réaliser une mosaïque lunaire ?

Vous réalisez des clichés détaillés de la Lune ? Vous adorez observer ce joli cailloux seulement, plus vous vous en rapprochez et plus votre champ de vision rétrécit…

Lorsqu’on fait de l’astrophotographie avec un gros objectif (qu’on appelle téléobjectif) ou à l’aide d’un télescope, les astres de fort diamètre apparent n’entrent pas entièrement dans le cadre. A la longue, cela peut devenir frustrant car il faut faire le compromis entre détail et apparence. Pourtant, il existe un moyen simple d’obtenir une image d’un objet entier aux détails peaufinés : faire une mosaïque de vos clichés.

Je vous explique comment faire dans cette première vidéo !

Réaliser une mosaïque lunaire

Salut à tous, c’est Anthony et bienvenue sur la chaîne des Curieux du Cosmos. Aujourd’hui nous allons parler “mosaïque lunaire”, ou plutôt comment la réaliser.

Donc une mosaïque lunaire, c’est quoi ? Eh bien c’est ceci, qui devient cela. En gros, c’est un puzzle de la Lune si vous préférez.

Mais bon, vous allez me dire “quel est l’intérêt de faire ça ?”. Et bien en fait, il y en a plusieurs. Le premier, c’est d’avoir une image de la Lune en haute définition. C’est-à-dire que si vous zoomez sur l’image, vous obtiendrez bien plus de détails avant que ça pixelise. Le deuxième avantage est que, si comme moi vous souhaitez obtenir la Lune sur une seule image, et que vous n’avez qu’un télescope et une caméra, le seul moyen d’obtenir une image entière de notre satellite, ce sera avec une mosaïque.

Je vais donc vous expliquer comment faire en abordant en premier lieu la capture de l’objet, toujours avec une caméra, puis l’empilement et ensuite le montage de la mosaïque en elle-même.

La capture vidéo

Alors commençons par la capture, c’est l’étape la plus importante qu’il ne faut surtout pas négliger.

Si vous loupez votre montage, c’est pas grave, effacez et recommencez. En revanche, si vous ratez votre capture vidéo, vous allez vous arracher les cheveux au montage, ça c’est clair !

Dans un premier temps, une fois la Lune sur votre écran, faites la mise au point sur votre télescope. Si vous ne le faites pas, toutes vos images seront floues et inutilisables au montage.

Ensuite, réglez les paramètres de l’image sur votre logiciel. Prenez pour référence une partie bien éclairée de la Lune. Une fois que c’est fait, n’y touchez plus ! Avant de lancer la première capture, choisissez un temps d’enregistrement court comme 30 secondes. La Lune étant suffisamment lumineuse, inutile de poser plus longtemps.

Une fois tous vos réglages accomplis, n’en changez plus ! Si vous le faites entre deux captures, vous risquez de retrouver la Lune quelque peu bariolée au montage.

Ah oui j’ai oublié de vous dire, au préalable vous aurez bien entendu sorti votre télescope une heure avant, préparé votre matériel, votre monture, etc… Enfin bref, si tout ce que je vous raconte là c’est du charabia, je vous invite à aller lire mon article sur mon blog, que j’ai mis en bas dans la description.

Bon, maintenant vous allez procéder à la capture en partant d’un “coin” de la Lune, puis remonter à chaque enregistrement en recadrant de sorte à ce que chaque cadrage colle avec le dernier. Une chose importante, veillez aussi à prendre assez de marge lors du recadrage suivant. Il serait dommage de vous rendre compte qu’au final, au montage, il vous manque une parcelle de la Lune pour le terminer…

Un dernier conseil, capturez en zigzaguant. Vous scannerez ainsi plus facilement la Lune sans en oublier un morceau.

Une fois terminé, je vous invite sur RegiStax pour empiler tout ça !

Traitement avec RegiSatx 6

Alors sur RegiStax, on va venir chercher notre fichier donc on clique sur “Select“. On choisit un fichier qu’on a capturé, peu importe l’ordre. Par exemple je vais commencer par un bout, comme ça je le nommerai “Lune 1” par la suite.

Donc je l’ouvre et je vais commencer le traitement. Si vous n’avez pas vu la vidéo / si vous ne savez pas comment vous servir de RegiStax, j’ai fait une petite vidéo sur “comment rapidement s’en servir”, dans les grandes lignes. Donc allez la voir.

Donc on commence par choisir une image à peu près nette et on va venir sur “Set Alignpoints“. Voilà, donc les points sont créés, on va “aligner”. Quand c’est terminé, on clique sur “Limit“, puis là on va venir sur “Drizzling” mettre la valeur 2. On va “maximiser” et on va mettre sur 4 ici : “Use Nearestby Alignpoints“.

Ensuite, on va empiler. On clique sur “Stack“. Voilà, lorsque votre machine a terminé, on va aller sur l’onglet “Wavelet” ici, à côté de “Stack” en haut puis on va venir régler l’image.

Affinage des détails

Donc là on voit rien, on va cliquer sur “Show Full Image” pour l’agrandir. Ici, nous avons les réglages qui nous permettent d’affiner notre cliché. Je vous ai montré dans la vidéo explicative sur RegiSatx, comment enregistrer vos profils. Là c’est important, il va falloir traiter toutes vos images de la même manière. Donc faites les réglages qui vous conviennent sur cette image puis enregistrez le profil et appliquez-le sur toutes les autres images, c’est important.

Donc on va choisir une zone à appliquer. On va venir là, j’ai déjà fait les réglages donc je vais choisir celui-ci par exemple. Vous pouvez, pour affiner les détails, cliquer sur “View Zoomed” puis venir avec “contrôle” plus la souris, faire défiler votre vue. Comme ça vous avez une vue précise pour affiner les détails. On voit directement sur l’image que ça change.

Ensuite, on va cliquer ici sur “RGB Balance” puis on va aligner, enfin, régler les couleurs. Donc on va cliquer sur “Auto balance“, il va le faire tout seul. Ensuite on va cliquer sur “Do All” pour appliquer le traitement à toute l’image.

Alors il se peut que sur certaines zones à rafraîchir, les couleurs ne se mettent pas correctement comme par exemple ici, on ne peut rien faire. Donc il faut chercher une zone où on peut appliquer ce traitement.

Quand c’est terminé, et bien vous cliquez sur “Save image” et vous l’enregistrez dans votre répertoire.

Alors il reste une petite chose, que j’ai oublié de vous dire et qui va vous faciliter grandement la tâche durant le montage (lors de la mosaïque), c’est de renommer vos fichiers dans l’ordre. C’est-à-dire que là, quand vous allez sauvegarder votre image, vous allez donner un nom donc par exemple ici c’est le premier morceau donc, “Lune 1” pour vous y retrouver. Voilà ça va être plus simple, quand vous allez ouvrir tous vos fichiers, vous n’allez pas savoir forcément lequel prendre. Donc voilà, renommez-les dans l’ordre, ce sera plus simple pour la suite.

On se retrouve sur Photoshop pour le montage de la mosaïque.

Montage sur Photoshop

OK donc une fois sur Photoshop, vous allez faire “Fichiers” > “Nouveau” puis ouvrir un nouveau plan de travail. Donc on va mettre “mosaïque”, puis vous allez choisir un grand format, on va dire… Celui-là c’est pas mal, de toute façon on pourra l’agrandir après. Donc on va mettre un fond noir vu que le fond, va être noir… On clique sur “OK” puis ensuite on va venir ouvrir chacune de nos photos. Donc “Fichier” > “Ouvrir”, et voilà, on les ouvre toutes.

Rogner les images

La première chose à faire sur toutes les images, c’est rogner les bords. Vous voyez ici a l’empilement, forcément il y a des petites bavures. Donc ça c’est très important de bien faire pour pas avoir d’imperfections par la suite.

On va cliquer ici sur “l’Outil Recadrage”, on va le sélectionner puis on va venir, et bien tout simplement recadrer notre photo pour éviter d’avoir des bavures. On clique sur “Valider” et on fait pareil sur toutes les autres. Une fois que vous avez fait ça sur toutes vos photos, vous allez glisser image par image, chaque image dans votre plan de travail. Donc vous la prenez et vous la faites glisser, et elle apparaît ici.

Alors vous voyez qu’ici, le plan de travail est un peu petit, il ne va pas contenir toute la Lune. Donc avec la molette plus “Alt”, vous allez venir zoomer / dézoomer, cliquer sur “l’Outil Déplacement”, cliquer sur votre plan de travail et vous allez pouvoir l’agrandir de cette manière. Voilà, donc vous faites pareil avec toutes les autres images pour les avoir sur le même plan de travail.

Une fois qu’elles sont toutes rognées et mises sur le même plan de travail, vous allez pouvoir venir, et bien tout simplement les coller les unes aux autres, comme un puzzle.

L’assemblage

Donc pour commencer, on va prendre la première partie de la Lune, on va zoomer. On prend la deuxième et on la colle. Donc pour avoir un résultat propre, on va sélectionner notre deuxième image… Je vais peut-être me décaler parce que je gêne… Donc on prend notre calque ici, on le sélectionne. Là, il est sélectionné. On va cliquer ici sur “Différence” et comme ça on va pouvoir aligner plus facilement notre calque. Voilà, approximativement. Après, avec les touches du clavier, vous pouvez venir comme il faut, aligner votre image.

Quand elle est alignée, vous remettez en “Normal” et ensuite vous voyez qu’ici, on a le trait. Bon déjà cette image est plus claire que l’autre, mais on a aussi une ligne qui vient démarquer la bordure de la photo. Donc pour effacer ceci, on va toujours sélectionner notre image ici, puis on va venir créer un masque. Donc on clique sur ce masque, on va prendre le pinceau et on va choisir la couleur noire. Ensuite on va pouvoir régler, avec le clique droit, l’épaisseur du pinceau. On va choisir quelque chose… Comme ça c’est pas mal ! La dureté, on va laisser ici à 0. Et puis on va venir, et bien tout simplement effacer, voilà, la bordure.

Vous voyez, il n’y a plus que la différence de couleur qui, quand on dézoome, ne se voit plus, ou presque plus du moins. Il ne vous reste plus qu’à faire ça avec toutes les autres images et on se retrouve, et bien quand j’aurai tout monté.

Ajuster les niveaux

Voilà donc maintenant, quand l’assemblage est terminé, on va régler la luminosité sur la Lune, régler les contrastes et la lumière. Donc on va tout d’abord régler les parties qui ne sont pas de la même teinte que les autres. En l’occurrence sur l’image, celle-ci par exemple.

On va cliquer dessus, on va aller dans “Image” > “Réglages” puis “Niveaux”. Voilà puis on va ajuster en fonction de notre image pour qu’on ne voie plus de différences. Alors on peut aussi zoomer pour mieux se rendre compte, là le réglage est pas mal. Ensuite on va appliquer ce traitement à la Lune entière.

Donc on va sélectionner tous les calques en cliquant sur le premier. On descend, on clique, alors pas sur le dernier, pas sur le plan de travail mais jusqu’au denier on clique sur majuscule puis on clique sur le calque pour tout sélectionner. Ensuite on va faire un clique droit puis, “Fusionner les calques”. Comme ça on va pouvoir appliquer le même traitement à tous les calques.

Donc on va aller dans “Image”, “Niveaux” et on va lui donner une meilleure mine. Donc ici ce sont les teintes sombres et ici les teintes claires. Comme vous voyez, c’est assez sombre donc on va aller ajuster notre curseur afin d’avoir le maximum de luminosité et de contraste. Après faites attention de pas trop cramer les détails : si j’éclaircis trop, on voit plus rien.

Maintenant, ce qu’on va faire, c’est qu’on va exporter notre fichier pour qu’il soit exploitable par tout le monde, pour que vous puissiez l’envoyer. On va cliquer sur “Fichier” puis “Exportation” et exporter au format rapide. Donc après, vous pouvez choisir dans les préférences ici, soit du PNG, soit du JPG. Après à vous de voir, le JPG est très bien pour l’envoi sur les réseaux sociaux ou par mail. Donc vous choisissez, vous faites “Fichier” > “Exportation” puis exporter au format. Vous allez choisir votre répertoire et vous faites “Enregistrer”.

Et nous en avons terminé !


Voilà c’est terminé pour cette vidéo, j’espère qu’elle vous aura plu. Si vous voulez me suivre sur ma chaîne, abonnez-vous ici.

Et en attendant, je vous dis à bientôt sur Les Curieux du Cosmos.

Allez, ciao !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.