L’astrophotographie, mon coup de cœur !

A tous les curieux du cosmos ! Aujourd’hui, j’ai quelque chose d’important à vous dire : ça y est, je me lance dans l’astrophotographie !

Non, ce n’est peut-être pas une surprise pour vous car dans mes précédents articles, le sujet a déjà été abordé. Je disais en effet que dans un futur proche, je pratiquerai cette discipline de l’astronomie lorsque je serai plus à l’aise avec l’observation mais surtout, lorsque j’aurai le matériel. Voilà qui est réglé !

Bien entendu, ma pratique de l’observation reste toujours à parfaire mais ayant découvert l’astrophotographie il y a peu, je suis totalement tombé sous le charme de cette activité fascinante ! Plus complexe mais aussi plus gratifiante, savoir que je pouvais immortaliser des amas d’étoiles, des nébuleuses ou encore des galaxies entières a déclenché cette impulsion qui fera prendre à ce blog un nouveau tournant !

Bienvenu sur Les Curieux du Cosmos, un endroit dédié à l’astrophotographie !

Les nouvelles bases de ce blog

Partir seul de zéro, quelle que soit la pratique, cela peut facilement déstabiliser. Pour l’occasion, je vous propose donc de commencer ensemble pas à pas dans cette nouvelle discipline. Je partagerai avec vous mes complications et vous bénéficierez ainsi d’un retour d’expérience en direct. Mais alors, qu’en sera-t-il de l’avenir de ce blog ?

Eh bien, les curieux du cosmos devront être encore plus curieux et leur apprentissage des mystères de l’univers n’en sera que meilleur. Donc ne vous inquiétez pas, tout le monde y trouvera son compte ! C’est ce que nous allons voir dans cet article.

L’astrophotographie

Ou l’art de photographier le ciel, un loisir à plein temps. Dorénavant, vous apprendrez sur ce blog comment débuter en astrophoto et progresser en tant qu’astrophotographe amateur. Comme décrit dans cet article, faire des clichés du ciel nocturne n’est pas une mince affaire. Il vous faudra tout d’abord le matériel adéquat mais aussi quelques compétences en observation, photographie et informatique. Dit comme ça, vous avez plutôt envie de partir en courant…

Mais ne le faites pas !

Le plus dur est de se lancer. Ensuite, il faut acquérir le matériel, le reste n’est que partie de plaisir… Ok, trêve de plaisanterie, la vraie barrière reste tout de même le matériel. L’astrophotographie peut vite devenir un gouffre si vous ne faites pas attention mais heureusement, vous pouvez commencer avec peu puis perfectionner vos outils au fur et à mesure de votre progression. Au final, c’est une discipline comme une autre et c’est en pratiquant que vos compétences s’amélioreront.

Pour le matériel :

  • Vous trouverez certainement de l’occasion en matière de photographie pour moins de deux cents euros.
    Saut de ligne
  • Si vous êtes déjà curieux du cosmos, peut-être possédez-vous un instrument d’astronomie ? Dans le cas contraire, vous pouvez tout de même prendre des clichés de la voûte étoilée directement avec votre appareil photo, c’est un bon début !
    Saut de ligne
  • Il vous faudra des logiciels de traitement d’images, qui se trouvent en vente ou en accès libre sur internet.

Dans cet article, je ne vous donne aucune référence car je le ferai en détail dans les prochains. Il est question ici de vous faire un bref topo pour la suite des évènements.

Et pour le reste alors ?

J’ai une bonne nouvelle pour celles et ceux qui se contrefichent de faire des selfies avec la Lune : pour être bon en astrophoto, il faut l’être également en observation !

Donc finalement, les amoureux de la contemplation céleste ne seront pas déçus. Les nouveaux sujets qui viendront alimenter ce blog traiteront des trois cités plus haut, à savoir :

  • L’observation, pour ne rien changer.
  • La photographie, une discipline à part entière qu’il faudra allier à l’observation.
  • Le traitement numérique, partie importante de l’astrophotographie à faire tranquillement chez soi !

Devenez meilleur avec l’astrophotographie !

Vous l’avez compris, l’astrophoto est un art assez “touche à tout” en matière d’observation astronomique. Mais alors, pourquoi s’embêter dans ce domaine aux apparences plus complexes ?

Tout d’abord, pour le plaisir. Non pas celui de se faire des nœuds au cerveau, mais plutôt celui de redécouvrir l’astronomie. Astrophotographier le ciel, c’est immortaliser nos trouvailles et se rapprocher un peu plus de ce qui ne sera jamais à portée de notre vivant. Accrochés sur votre nouveau tableau de chasse, ces trophées gratifiants seront la preuve que vous y êtes allé ! Ou du moins, que votre curiosité a caressé l’inconnu d’un peu plus près. Winking smile

Pourtant, le plaisir n’est rien à côté de ce que cette discipline peut vous apporter. Si elle demande des compétences dans trois domaines différents, sachez que cette pratique vous sera bénéfique car vous deviendrez meilleur dans ces trois domaines simultanément. Vous serez à la fois l’astronome accompli, le photographe de la famille et le génie du traitement photo !

Finis les temps morts… Ou presque !

Quelques lignes plus haut, je vous disais que l’astrophoto était une activité à temps plein, et c’est vrai ! Je ne veux pas seulement parler du temps que vous allez passer dehors, mais également celui que vous consacrerez chez vous, à l’intérieur, bien confortablement installé à traiter vos images lorsque la météo sera exécrable. Vous pourrez alors vous plonger à des années-lumière d’ici même par mauvais temps !

En somme, cette activité peut vous sembler lourde au premier coup d’œil mais songez-y, l’épanouissement peut être plus important selon vos désirs.

L’astrophotographie pas à pas

Maintenant que les nouvelles bases du blog sont posées, je vais vous expliquer dans quelle direction je compte me rendre et donc vous mener.

Les bases de l’astronomie

Même si l’astrophotographie devient la nouvelle raison d’être du site Les Curieux du Cosmos, l’observation reste toujours la première activité de ce nouveau sujet. Apprendre à se servir de son instrument, se repérer dans le ciel… Bref, toutes ces choses représentent les bases de l’astronomie. Les débutants ne seront donc aucunement désorientés car ils devront commencer par là.

Le matériel du photographe des étoiles

Lorsque les bases seront acquises, peut-être voudrez-vous essayer l’astrophoto ? Dans ce cas nous verrons par quel type de matériel débuter et comment petit à petit développer ses outils et apprendre à les utiliser. L’informatique sera alors de la partie et les choses sérieuses pourront commencer !

Toujours plus loin !

Une fois à l’aise avec l’astrophotographie, les challenges ne manqueront pas ! Nous verrons comment améliorer ses compétences dans ces trois domaines afin de devenir un astrophotographe accompli !

Bien entendu, ce parcours sera aussi le mien mais alors, en quoi pourrais-je vous aider ?

Même si mon expérience dans le domaine de l’astrophotographie est petite, l’avantage est que je suis plus proche des erreurs et des problèmes que vous rencontrerez qu’un professionnel. Imaginez que cela fasse 10 ans que vous pratiquiez la guitare. Vous souviendriez-vous dans les moindres détails des difficultés rencontrées au départ ? Peut-être pas aussi bien qu’au début de votre apprentissage, à moins que vous ayez pris des notes. C’est ce que je compte faire sur ce blog !


Les Curieux du Cosmos évolue et s’affine vers ce domaine de la photographie tourné vers le ciel. C’est un changement important et je tenais à vous en faire part dans cet article afin que vous ne soyez pris au dépourvu.

J’espère que ce nouveau départ vous comblera ! En attendant, n’hésitez pas à poser vos questions dans l’espace commentaire pour me dire ce que vous en pensez et à partager cet article sur les réseaux sociaux !

Citoyennes, citoyens, restez curieux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  

One Comment

  1. Pingback: Comment pratiquer l’astronomie peut vous rendre plus zen - Habitudes Zen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.