4 accessoires pour réussir vos photographies du ciel

Il n’est pas toujours évident de trouver les bons accessoires lorsqu’on débute en astrophotographie. On ne sait pas trop comment s’y prendre, on tâtonne pour au final sortir des clichés réussis une fois sur deux avec un coup de chance.

Suivant l’instrument astronomique et l’équipement avec lequel vous photographiez, le sujet convoité ne rentre pas en entier dans le cadre ou est tellement petit que les détails sont à peine perceptibles… Cela dépend de la taille de l’image que projette votre instrument sur le capteur de votre caméra ou appareil photo.Taille capteur

En général, les capteurs des appareils photo numériques sont plus grands que ceux des webcams et caméras astronomiques. Donc si nous prenons la Lune par exemple, il se peut que filmée à la caméra, elle ne rentre pas entièrement sur votre écran. Enfin bon, à chaque problème sa solution ! Nous allons voir ça tout de suite ensemble.

Utilisation d’une lentille de Barlow

Lentille de Barlow x2En observation comme en astrophotographie, la lentille de Barlow est encore beaucoup utilisée. Grâce à ce simple outil, vous pouvez multiplier le grossissement de n’importe lequel de vos oculaires par celui de cette lentille.

Si vous ne faites que de l’observation, placez la lentille dans le porte-oculaire puis glissez un oculaire par-dessus et le tour est joué ! En astrophotographie, il vous suffira de fixer votre caméra ou appareil photo à la place de l’oculaire afin que l’image soit agrandie sur votre écran.

Quelques détails techniques…

Techniquement parlant, la lentille de Barlow augmente uniquement la focale de votre instrument. Ce qui veut dire que pour un télescope de 750 mm de focale, une lentille de Barlow sur laquelle est indiqué “2x” doublera la focale de l’instrument, soit 1500 mm. Ainsi, en augmentant la focale on fait de même avec le grossissement. Pour le connaître, multipliez simplement celui obtenu avec l’oculaire utilisé par celui indiqué sur la lentille de Barlow. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les grossissements, allez voir par ici !

Par exemple, pour un télescope de 1000 mm de focale et un oculaire de 25 mm de focale, le grossissement sera de 1000/25, soit 40 fois. Si vous utilisez une lentille de Barlow avec un coefficient “3x”, alors vous obtiendrez un grossissement de 40×3, soit 120 fois.

Une alternative à la palette d’oculaires

Concrètement, la lentille de Barlow est-elle la meilleure solution pour grossir son image ?

Eh bien, cela dépend. Il faut savoir qu’un oculaire ayant un grossissement égal à celui d’une lentille plus d’un oculaire sera toujours mieux adapté. Cependant, il faut voir dans quel cas cette fameuse lentille peut devenir utile.

Pour commencer, nous savons que plus nous choisissons un fort grossissement, plus nous perdons en luminosité. Donc en pratique, il faudra préférer la lentille de Barlow en planétaire, domaine dans lequel les objets sont très lumineux, plutôt qu’en ciel profond, pays des astres lointains.

Le gros avantage qu’offre la lentille de Barlow est qu’elle multiplie par deux votre palette d’oculaires. Si vous possédez trois oculaires différents, la Barlow leur octroiera une polyvalence accrue et vous vous retrouverez avec six possibilités de grossissement. Un choix judicieux en planétaire, domaine dans lequel il est préférable de sacrifier un peu de luminosité afin de gagner en détails.

Aberrations chromatiques sur JupiterCependant, soyez vigilant sur la qualité de vos optiques ! Prenez aussi en compte le fait qu’ajouter une lentille de plus vous fera perdre en résolution. Si une lentille de Barlow vous fera économiser sur l’achat de plusieurs oculaires, n’hésitez pas à choisir une optique de qualité pour votre Barlow. Les prix douteux sous la barre des 20 € vous en avertiront. Préférez les conceptions achromatiques ou apochromatiques qui réduisent grandement l’aberration chromatique, phénomène qui se traduit par la décomposition de la lumière blanche sur les contours des objets (comme sur cette photo de Jupiter).

La photographie en afocale

Non, rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une méthode barbare d’astrophotographe ! La méthode en afocale, ou aussi appelée digiscopie, consiste simplement à prendre une photographie directement à travers l’oculaire d’un télescope ou d’une lunette astronomique.

Mais quel est vraiment l’intérêt de pratiquer ainsi l’astrophotographie ? Eh bien d’une part, cette méthode ne demande pas beaucoup de matériel et d’autre part, elle est facile à mettre en place. La réalisation est un peu plus compliquée car s’il est parfois difficile de garder l’œil centré dans l’oculaire, il le sera bien plus avec un appareil photo !

Le meilleur bénéfice que vous tirerez avec cette technique sera sur le grossissement. En combinant l’objectif de votre appareil à celui de l’oculaire, vous obtiendrez un grossissement plus important, idéal pour prendre des objets vraiment petits comme certains en milieu planétaire par exemple. Winking smile

Il est possible d’utiliser n’importe quel type d’appareils, du moment qu’il puisse filmer ou capturer une image. Dans ce cas, nous avons plusieurs clients potentiels capables de réaliser des clichés par le biais de cette technique :

  • les smartphones
  • les caméras et webcams
  • les appareils photo numériques

Ceci-dit, prendre une photo à travers le trou de serrure que présente l’oculaire reste ardu. Afin de pallier à ce problème, il existe des adaptateurs capables de fixer votre appareil directement en face de l’oculaire :

  • pour les smartphones, cet adaptateur Omegon vous permettra de stabiliser l’objectif de votre appareil au-dessus de l’oculaire. Simple et rapide à utiliser, vos photos de l’espace pourront s’envoler directement sur les réseaux sociaux !
    Saut de ligne
  • pour les autres types d’appareils comme les caméras et appareils photo, vous pouvez utiliser cet adaptateur de focale. Ce tube extensible se glisse dans le porte-oculaire et accueille ensuite votre oculaire. Sur le haut du tube, un filetage est prévu afin que vous puissiez y solidariser une caméra ou un appareil photo.

Le réducteur de focale

Cet outil, comme son nom l’indique, réduit la focale de votre instrument astronomique. Mais pourquoi faire une telle chose alors qu’en planétaire par exemple, nous cherchons constamment à grossir notre image ?

Comme vous le savez, accroître la focale augmente le grossissement. L’effet inverse s’applique également : la réduire diminue aussi le grossissement. En général, lorsqu’on observe un objet et que celui-ci ne rentre pas entièrement dans l’oculaire (comme la Lune par exemple), on change ce dernier par un autre de focale plus élevée. L’objet est alors vue dans son entièreté suivant l’oculaire choisi.

Le problème en astrophotographie est que sauf en afocale, les oculaires ne nous sont d’aucune utilité. Comme expliqué dans l’introduction, suivant la taille de l’image produite par votre télescope et celle de votre capteur, votre cible peut ne pas apparaître entièrement sur votre écran. Cela se produit notamment avec les capteurs des caméras et ceux des webcams étant plus petits que ceux des appareils photo numériques.

Le réducteur de focale permet donc de diminuer le grossissement de l’image sur votre capteur et ainsi d’obtenir un champ de vision plus large. Cet outil est tout simplement le contraire de la lentille de Barlow. Vous en trouverez facilement au prix d’un bon oculaire, mais faites attention encore une fois à la qualité de cette optique.

Le masque de Bahtinov

Masque de BahtinovIl s’appelle Pavel Bahtinov et il est l’inventeur de ce masque. Pas très esthétique il faut l’admettre, mais plutôt très pratique ! Il est utilisé pour effectuer la mise au point de votre instrument de manière nette et précise.

Le masque de Bahtinov est une grille spéciale venant se placer à l’avant de votre tube, devant votre objectif. Il sert à faire une mise au point rapide et précise de votre instrument, ce qui devient parfois un vrai calvaire lorsque les turbulences atmosphériques floutent et font danser votre cible. En visuel, cela ne pose pas énormément de soucis mais en astrophotographie, une mauvaise mise au point rendra vos images floues…

Etoile de BahtinovComment ça fonctionne ? Encore une fois, très simplement. A l’aide de ce masque, la mise au point est à faire uniquement sur une étoile brillante. Les objets planétaires sont donc à exclure. Une fois l’étoile ciblée, la lumière émise par celle-ci est diffractée et six branches se dessinent autour de l’étoile. Le but est d’aligner les deux branches du milieu au centre, entre les quatre autres. Ceci fait, votre mise au point est terminée !

Afin de pouvoir correctement s’en servir, il faut procéder comme suit :

  1. Mettez en place tout votre matériel avant d’installer le masque. Si vous rajoutez un élément sur votre chaîne optique après avoir fait votre mise au point, vous pouvez recommencer !
  2. Cherchez et visez une étoile brillante proche de votre zone à photographier afin qu’elle apparaisse au centre de votre écran.
  3. Installez le masque de Bahtinov sur l’objectif de votre tube optique.
  4. Si l’image est trop petite, zoomez à l’aide de la loupe de votre logiciel de capture.
  5. Faites la mise au point comme décrit ci-dessus à l’aide de la molette jusqu’à obtenir une belle étoile à six branches.
  6. N’oubliez pas de retirer le masque !

Quelquefois, il peut arriver que les étoiles présentes dans le ciel nocturne ne soient pas assez brillantes pour effectuer la mise au point. Dans ce cas, augmentez la sensibilité de la caméra sur votre logiciel ou allongez le temps de pose de votre appareil photo d’une minute au moins.

Vous trouverez des masques de Bahtinov ici, en faisant attention à bien choisir le diamètre en fonction de votre tube, ou vous pouvez simplement en fabriquer un vous-même !

Comment fabriquer un masque de Bahtinov ?

Il est tout à fait possible de réaliser soi-même un masque de Bahtinov. Comme d’habitude, je ne vous demanderai pas de grosses compétences en bricolage, simplement de savoir manier un ciseau et un tube de colle…

Voici en quelques étapes comment procéder :

  1. Pour commencer, remplissez les trois premiers paramètres de cette page puis cliquez sur “Generate!”. Le premier paramètre renseigne la focale de votre instrument, le second son diamètre et le dernier influe sur l’épaisseur du contour du masque.
  2. Masque de Bahtinov découpéEnsuite, imprimez l’image générée.
  3. Collez cette image sur un intercalaire cartonné et découpez les zones blanches au cutter et à la règle.
  4. Découpez le contour du masque.
  5. Faites de petites fentes à intervalles réguliers sur le contour afin de pouvoir rabattre les ailettes sur le tube.
  6. Scotchez les ailettes ensemble afin que le masque tienne sur le tube optique.Masque de Bahtinov sur tube optique

Veillez à bien utiliser une feuille cartonnée pour confectionner le masque. La faible épaisseur d’une feuille de papier rendra votre masque inefficace.


Ces accessoires ne sont en aucun cas indispensables à la pratique de l’observation ou de l’astrophotographie. Cependant ils vous aideront à réaliser plus facilement et de façon optimale vos prises photographiques.

Je vous invite à partager cet article sur les réseaux sociaux ainsi que vos suggestions et commentaires en bas de celui-ci ! Winking smile

Citoyennes, citoyens, restez curieux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *