18 choses à savoir sur la Lune

Aujourd’hui, nous allons mettre de côté nos appareils photo et nos caméras afin de se pencher sur les mystères d’un astre bien connu de tous, la Lune.

Mais avant de poursuivre votre lecture, j’aimerais vous présenter Laura du blog Astronomie Pratique qui s’est proposée de rédiger cet article invité. Je vous laisse donc entre de bonnes mains ! 🙂


La Lune est unique. En effet, c’est le seul satellite naturel de la Terre.

Elle veille sur nous jour après jour. Ou plus exactement, nuit après nuit. Elle a toujours fait partie intégrante de notre paysage nocturne, si bien qu’on ne lui prête pas vraiment attention.

Elle possède pourtant des caractéristiques très intéressantes.

Vous en connaissez probablement certaines dans la liste qui va suivre. Mais je suis prête à parier qu’il y en a au moins quelques-unes qui vont vous surprendre.

Et je suis sûre qu’après la lecture de cet article, vous ne verrez plus notre satellite de la même manière !

Sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet avec le premier point.

« Lune » n’est pas son vrai nom

Quoi ?! La Lune ne s’appelle pas vraiment la Lune ?!

Oui je sais, je commence fort.

Je vois d’ici votre stupéfaction et votre indignation. Vous vous dites que l’on vous a menti depuis tout ce temps…

Laissez-moi m’expliquer et nuancer mon propos.

Officiellement, c’est-à-dire pour l’Union Astronomique Internationale, elle ne se nomme effectivement pas « Lune ». Son vrai nom est Terre 1. (Je vous explique pourquoi cette dénomination dans le point suivant.)

Mais je vous rassure, dans la réalité elle est belle et bien appelée Lune, même par les astronomes professionnels.

Le cinquième plus grand satellite naturel dans le Système solaire

Le terme lune est utilisé pour désigner un satellite naturel d’une planète. Ce phénomène n’est donc pas propre à la Terre. Jupiter, par exemple, possède 79 lunes.

L’Union Astronomique Internationale (encore eux) nomme les satellites en fonction de l’objet autour duquel ils sont en orbite. Voilà donc pourquoi, la Lune se nomme tout naturellement Terre 1.

Vous remarquerez toutefois que dans son cas, le terme est utilisé avec une majuscule. Donc à l’inverse, lorsque que “lune” est écrit sans majuscule, il s’agit d’un satellite d’une autre planète.

Avec son diamètre moyen de 3 474 km, notre Lune est le cinquième plus grand satellite naturel dans notre Système solaire, après :

  • Ganymède (lune de Jupiter),
  • Callisto (lune de Jupiter)
  • Io (lune de Jupiter),  
  • Titan (lune de Saturne).

Elle n’a pas toujours existé aux côtés de la Terre

La Lune nous paraît être un élément essentiel à notre paysage nocturne. Comme si elle avait toujours été là.

Mais ce n’est pas le cas. Et j’imagine que vous avez maintenant plein de questions…

Depuis quand est-elle là ? Comment s’est-elle formée ? Avec ou sans Lune, y a-t-il une différence ?

Pour répondre rapidement à la dernière question, oh oui cela fait une énorme différence ! Mais vous découvrirez cela un peu plus loin, au fil de l’article.

Commençons par la première question. Depuis quand se trouve-t-elle à nos côtés ?

D’après les données que nous avons, elle serait apparue il y a environ 4,5 milliards d’années. Le Système solaire était très jeune, et notre planète au début de sa formation.

D’ailleurs à cette époque, la Terre était un peu plus petite. Elle faisait environ la taille de Vénus actuellement.

Concernant sa formation, sachez déjà qu’il existe plusieurs hypothèses. Je ne vais vous parler que de la plus probable d’entre elles, appelée théorie de l’impact géant.

D’après celle-ci, la Lune se serait formée suite à une collision entre la Terre et une protoplanète, c’est-à-dire une planète en formation. Cette dernière, nommée Théia, faisait environ la taille de Mars.

Crédit image : NASA/JPL-Caltech

Le choc a été d’une extrême violence, projetant de la matière des deux astres dans l’espace.

Ces débris se sont ensuite mis à graviter autour de la Terre.

À cette époque, si vous regardiez notre planète depuis l’extérieur, vous auriez pu apercevoir un disque autour de celle-ci. Un peu comme les anneaux de Saturne que nous avons la chance de pouvoir contempler actuellement.

Au fil du temps, toute cette matière s’est regroupée pour former la Lune que nous connaissons aujourd’hui.

Vous pouvez voir ici une reproduction de l’impact en images.

Il y a une grande différence cependant entre notre satellite avant, et maintenant.

Au tout début de sa formation, il n’était éloigné de la Terre que de 30 000 km. Alors que de nos jours, la Lune se trouve à une distance moyenne de 384 500 km.

Mais alors d’où venait Théia ?

D’après les scientifiques, il s’agissait d’une autre planète se trouvant sur la même orbite que la Terre. Et comme vous pouvez l’imaginer, deux planètes sur une même orbite, cela ne peut jamais bien finir…

Vous pouvez vous demander, comment les chercheurs ont-ils pu mettre au point cette théorie ?

Eh bien c’est principalement grâce aux missions du programme Apollo qui ont ramené des échantillons de roche lunaire.

Une fois ceux-ci analysés, les scientifiques ont remarqué qu’ils contenaient les mêmes éléments que la Terre, mais en proportions différentes.

Elle est à l’origine des saisons

Alors non, comme vous le savez sûrement, ce n’est pas la Lune qui déclenche les saisons, mais la position de la Terre autour du Soleil.

Et plus exactement l’inclinaison de notre planète. L’hémisphère qui est incliné du côté du Soleil est en été, tandis que l’autre est en hiver.

Mais alors quel rapport avec la Lune ?

Je vais vous l’expliquer de suite.

Lorsque Théia est entrée en collision avec la Terre, le choc a été si violent qu’elle a modifié l’axe d’inclinaison de cette dernière.

Celui-ci était auparavant perpendiculaire à son orbite. Dans cette configuration, l’intensité maximale du rayonnement solaire était toujours au même endroit. Il n’y avait donc pas de saisons.

Théia l’a ainsi inclinée aux alentours de 23°. Actuellement, l’inclinaison de notre planète est d’environ 23,4°.

Elle est bien plus loin de nous que vous ne l’imaginez

Sur les photos, on voit souvent la Lune très proche de la Terre. Ce qui est normal, il est impossible d’avoir une jolie image si la taille des deux astres, et la distance qui les sépare sont à l’échelle.

En réalité, elle se trouve donc plus éloignée de notre planète. Mais à quel point ?

Je vous disais plus haut qu’elle se trouve en moyenne à 384 500 km de nous. Mais pas facile à visualiser, n’est-ce pas ?

Voici donc une image à échelle réelle pour représenter la distance qui sépare les deux objets célestes.

Crédit image : AstroBidules

Elle nous montre toujours la même face

Ce point-ci fait peut-être partie de ceux que vous connaissez déjà.

En effet, nous voyons toujours la même face de la Lune (nommée face visible). Donc non, je suis désolée de vous décevoir, mais vous ne verrez jamais son côté obscur ! Du moins depuis la Terre…

Mais ne soyez pas déçu, sa face visible regorge déjà de merveilles à observer !

Si l’exploration de notre satellite vous intéresse, je vous invite à aller lire mon article sur les 5 choses à voir sur la Lune.

Pour cela, vous n’aurez besoin que de vos yeux, ou d’une simple paire de jumelles pour certains éléments. (Et en réalité je vous en présente bien plus que 5.)

Vous apprendrez également à mieux la connaître grâce à la carte des principales mers et cratères que vous pouvez télécharger.

Revenons à nos moutons. Alors pourquoi ne pouvons-nous voir qu’un côté de la Lune ?

Vous pensez peut-être que c’est simplement parce qu’elle ne tourne pas sur elle-même, à l’inverse de la Terre ? Eh bien perdu !

Au contraire, c’est justement parce qu’elle tourne bel et bien. En réalité, elle met le même temps à faire un tour sur elle-même, qu’à effectuer un tour autour de notre planète.

Donc concrètement :

Quand elle fait un demi-tour sur elle-même, elle parcourt en même temps la moitié d’un tour de la Terre.

C’est donc pour cela que nous voyons toujours le même côté.

Pas convaincu ? Je vous invite à regarder cette vidéo de C’est pas sorcier qui vous montre son mouvement avec une maquette.

Sa face cachée est bien différente

Eh oui, toute une colonie d’Hommes s’y est installée et est en train de fabriquer des produits « made in moon » qui devraient être commercialisés d’ici peu de temps.

Je vous entends d’ici dire que je suis partie fumer quelque chose d’illicite entre temps !

Je plaisante évidemment. Mais ce scénario n’est pas sorti de mon imagination pour autant.

C’était dans une vidéo sur laquelle je suis tombée (non, je ne me suis pas fait mal, merci de demander) en me baladant sur YouTube.

La réelle différence entre la face visible et la face cachée de la Lune réside simplement dans le fait qu’il y a beaucoup moins de mers et beaucoup plus de cratères sur cette dernière.

La Lune est responsable des marées

C’est probablement son effet sur la Terre le plus connu.

Notre satellite est effectivement en très grande partie responsable des marées de nos océans.

Pas complètement, car si la Lune n’était plus là, l’attraction du Soleil, ainsi que la rotation de la Terre, en provoqueraient également. Mais à beaucoup plus petite échelle.

Vous pouvez visualiser son fonctionnement ci-dessus. Par sa force d’attraction, notre satellite attire les grandes quantités d’eau vers elle, ainsi qu’à son opposé.

Elle déclenche également des marées terrestres

Si les marées océaniques sont bien connues, les marées terrestres le sont beaucoup moins.

Eh oui, la Lune attire la croûte terrestre, de la même manière qu’elle attire l’eau.

Comment cela est-il possible ?

Même si le manteau terrestre est solide, il reste tout de même élastique, et donc déformable.

Ainsi, et même si nous ne nous en rendons pas compte, il se soulève d’environ 30 centimètres au passage de la Lune.

Elle ralentit la rotation de la Terre

Voici un autre effet très concret que la Lune occasionne sur la Terre.

Avant l’apparition de notre satellite, les journées ne duraient que 8 heures. Alors si vous pensez que 24 heures ne sont pas suffisantes pour vous, imaginez à cette époque-là !

Plus le temps a passé, et plus les journées se sont allongées. Il y a 1,4 milliard d’années par exemple, elles duraient 18h.

Vous l’avez donc compris, la force gravitationnelle de la Lune ralentit la rotation de la Terre en la freinant.

Et ce n’est pas fini ! À l’avenir, la Terre va continuer à ralentir. Les journées seront donc de plus en plus longues.

Elle s’éloigne de nous

Je vous en parlais au-dessus. Au début de sa formation, la Lune était beaucoup plus proche de la Terre. Elle se situait à 30 000 km. Au lieu de 384 000 km actuellement.

Et depuis tout ce temps, son éloignement ne s’est pas stoppé. Chaque année, elle distance notre planète d’environ 3,8 cm.

Rassurez-vous, à cette échelle ce n’est rien du tout. Elle n’est pas près de partir.

Mais si nous comptons en milliards d’années, je vous laisse imaginer la différence que cela fera.

Nous verrons également plus loin les conséquences qu’engendre la disparition de la Lune sur la Terre.

Il fait toujours nuit

Si vous vous baladiez sur la Lune en pleine journée, vous remarqueriez que d’une certaine manière, il fait nuit.

En effet, le Soleil est bien présent, mais le ciel est noir. Adieu notre joli ciel bleu… Enfin sauf si vous êtes Breton. Dans ce cas, cela ne change pas grand-chose pour vous ! Je plaisante évidemment, j’adore la Bretagne.

Vous pouvez le voir sur la photo ci-contre. Elle a été prise pendant la mission Apollo 11, qui s’est posée sur la surface de la Lune éclairée par le Soleil.

Savez-vous pourquoi il existe une telle différence avec la Terre ?

Eh oui, l’explication réside dans le fait que la Lune ne possède quasiment pas d’atmosphère, contrairement à notre planète bleue.

Dans le cas de la Terre, les rayons du Soleil sont dispersés en traversant l’atmosphère.

Ainsi, ceux-ci étant constitués de différentes longueurs d’onde, et donc de différentes couleurs, ces dernières ne nous parviennent pas toutes de la même manière.

La partie bleue du rayonnement solaire est celle qui est la plus dispersée dans l’atmosphère, raison pour laquelle le ciel nous apparaît bleu.

Cela entraîne une seconde conséquence, que nous allons étudier tout de suite.

Il fait très chaud le jour et très froid la nuit

Alors si vous comptiez passer vos prochaines vacances sur la Lune, je tiens à vous prévenir ; ce n’est pas forcément un bon plan !

Ses températures ne sont pas du tout idéales. Vous brûleriez ou gèleriez, au choix.

Pour être plus précise : les températures en journée atteignent les 120°C, et la nuit elles descendent aux alentours de -170°C.

L’explication est la même que pour sa caractéristique précédente : extrêmement peu d’atmosphère.

Sur Terre, notre atmosphère nous protège des rayons du Soleil la journée, et garde la chaleur la nuit.

Des éruptions volcaniques sur la Lune

Notre satellite n’a pas toujours été aussi calme et prévisible que nous en avons l’habitude.

Au début de sa formation, de nombreuses éruptions volcaniques ont eu lieu. C’est d’ailleurs la lave, en se refroidissant, qui a créé les mers lunaires que nous connaissons actuellement.

Les scientifiques pensaient que son activité volcanique s’était arrêtée il y a environ un milliard d’années.

Mais une récente étude a démontré que c’est faux. Des éruptions volcaniques seraient encore survenues il y a moins de 100 millions d’années.

D’après des observations, l’une d’elles se serait même produite il y a seulement 18 millions d’années. Pour vous situer, c’est bien après la disparition des dinosaures sur notre planète !

Cela signifie également que notre cher satellite pourrait redevenir volcanique dans l’avenir. Mais je vous rassure, ce n’est pas prévu pour tout de suite.

385 kilos de roches lunaires

C’est le poids total des échantillons de roches lunaires ramenés sur Terre, au cours des différentes missions.

De quoi faire une belle collection…

Des séismes lunaires

Vous connaissez les séismes sur Terre. Mais saviez-vous qu’il existe également des séismes lunaires ?

Il en existe même 4 grands types :

  • des séismes profonds, qui ont lieu à 700 km de la surface.
  • quelques vibrations, provenant d’impacts de météorites.
  • des séismes thermiques, causés par la dilatation de la croûte lunaire.
  • des séismes superficiels, ayant lieu entre 20 et 30 km sous la surface.

Les empreintes des astronautes sont toujours là

Si vous prenez une fusée et allez sur la Lune maintenant, vous pourrez encore voir les empreintes de pas des premiers hommes qui ont marché sur la Lune en 1969.

Là encore, c’est le résultat du manque d’atmosphère de notre satellite.

Qui dit pas d’atmosphère, dit pas de vent. Les empreintes des cosmonautes n’ont donc pas bougé depuis toutes ces années, et sont toujours bien présentes.

Sans la Lune, vous n’existeriez pas

Si la Lune n’était pas là, à veiller sur nous nuit après nuit, il est fort probable que vous ne seriez pas en train de lire cet article. Enfin, je n’aurais de toute façon pas été là non plus pour l’écrire…

Notre satellite a eu un grand rôle dans le développement de la vie sur Terre, en jouant sur deux facteurs primordiaux que nous allons voir tout de suite.

Les débuts de la vie sur Terre

Le premier, vous le connaissez, nous en avons parlé plus haut. Il s’agit des marées.

Vous n’êtes pas sans savoir que la vie sur notre planète a commencé au fond des océans. Avec les marées, la Lune provoque le brassage de ceux-ci.

Ce brassage était beaucoup plus puissant qu’actuellement. Rappelez-vous, je vous ai dit qu’au début de sa formation, notre satellite était beaucoup plus proche de la Terre.

Sa force d’attraction était donc beaucoup plus élevée. Environ 1 000 fois supérieure à celle d’aujourd’hui. Les marées et le mouvement des océans étaient donc bien plus violents.

Ce qui a été une aide précieuse à la création des premières formes de vie.

La Lune possède un autre pouvoir absolument fondamental pour le bon déroulement de la vie sur Terre telle que nous la connaissons.

Si elle devait disparaître, cela aurait des conséquences dramatiques, comme nous allons le voir.

L’axe d’inclinaison de la Terre

Comme je vous le disais au début de l’article, la collision avec Théia a incliné l’axe de rotation de la Terre sur environ 23 degrés, et a ainsi déclenché le phénomène des saisons.

Mais la Lune permet aussi et surtout de stabiliser cet axe. Sans elle, notre Terre pourrait osciller entre 0 et plus de 60 degrés d’inclinaison !

Elle serait soumise à des perturbations gravitationnelles venant de tous les autres corps célestes du Système solaire. On pourrait alors se retrouver presque comme Uranus, qui est complètement couchée et qui roule sur son orbite.

Ce changement constant serait dramatique pour le climat.

En effet, cela déclencherait des changements de climat extrêmement violents et bien trop rapides pour qu’une espèce vivante évoluée puisse s’y adapter. Seule de la vie primitive pourrait donc exister et résister à ces changements constants.

Ainsi, grâce à la stabilisation de l’axe d’inclinaison de notre planète, la Lune permet de maintenir un climat agréable.

Nous voilà arrivés à la fin de cette longue liste. J’espère qu’elle vous aura plu.

Si la Lune vous intéresse et que vous souhaitez vous rapprocher d’elle, sachez que l’observer à travers un instrument est un spectacle magique.

Comme je vous le disais plus haut, une simple paire de jumelles peut suffire.

Mais si vous souhaitez observer d’autres objets célestes, comme les planètes, les galaxies, les nébuleuses, etc, investir dans un télescope peut être une solution.

Dans ce cas, je vous invite grandement à aller faire un tour sur mon article qui vous aide à choisir le bon télescope pour votre utilisation.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, la voici.

À retenir

Vous connaissez la phrase : « ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. »

Eh bien cela a également été le cas pour la Terre. Cette gigantesque collision avec Théia aurait pu lui être fatale, et la désintégrer complètement.

Mais elle a résisté, et s’est reconstruite petit à petit. Au passage, elle a également gagné un compagnon qui lui a permis de se stabiliser.

Cette rencontre l’a donc finalement rendue plus forte, et lui a permis de contribuer pleinement au développement de la vie.

Je pense que vous l’aurez compris, notre satellite n’est pas simplement là pour faire joli, ou nous éclairer la nuit. Il a une importance cruciale sur le bon déroulement de notre existence.

Je parie que maintenant, lorsque vous lèverez les yeux pour contempler la Lune, vous ne la verrez plus de la même manière !

N’hésitez pas à venir me rendre visite sur mon blog Astronomie Pratique ! Le plus important reste de garder la tête dans les étoiles. 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    24
    Partages
  • 24
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.